Créateur d’émotions

Accueil > Agenda > Frida - Cie Nine

Frida - Cie Nine

samedi 24 janvier 2015 à 10:58 Enregistrer au format PDF

Théâtre

D’après la correspondance et l’œuvre de l’artiste peintre
Frida Kahlo (1907-1954)...

Évocation et hommage à l’artiste peintre Frida Kahlo, dont le combat de vie à travers la peinture a fasciné et a laissé derrière lui force et espoir.
Grand paradoxe, puisque sa vie de souffrance s’est achevée à l’âge de 47 ans, dans un grand épuisement, avec ses mots : “J’espère que la sortie sera joyeuse, et j’espère ne jamais revenir.”

Frida, obsédée par la mort et amoureuse de la vie, femme émancipée et dans une totale dépendance affective, d’une extrême féminité et d’une masculinité troublante, d’une grande humilité et d’un narcissisme pathologique.
Frida ou la multiplicité d’un être.
Nous nous retrouvons tous dans le miroir obsédant de Frida Kahlo, dans l’image forte et inébranlable qu’elle s’est bâtie pour tenter de déjouer son immense fragilité et son inadaptation au Monde.
Un spectacle qui nous raconte comment, en faisant de son chemin de croix, un tour de piste flamboyant, Frida Kahlo a planté dans nos cœurs un hymne à la vie, comme on plante un drapeau.
C’est dans la passion, que la vie de Frida Khalo interroge l’art, l’amour, la mort, l’engagement et la solitude...
C’est dans la passion, que ce spectacle trouve sa source, celle qui donne des ailes, mais aussi celle qui violente, qui bouscule.
Frida avouait préférer aller voir un bon Tarzan au cinéma, que d’aller voir une pièce de théâtre qu’elle trouvait trop ennuyeux...

Nous voulons faire le spectacle qu’elle aurait aimé voir, drôle, provoquant, généreux et populaire.

Sur scène : Céline Bernat

PNG - 294.1 ko

Lumière : Jean-Luc Channonat
Son : Fabrice Naud
Costumes : Isabelle Moser
Création poupée : Peggy Van Reeth
Création corset : Sophie Laffont
Création bijoux : Sandra Woolfenden
Coiffure Sabine : Pollet
Création de l’affiche : Franck Kamionka
” Sentir dans ma propre douleur, la douleur de tous ceux qui souffrent et puiser mon courage dans la nécessité de vivre pour me battre pour eux ”
Frida Kahlo

À propos de la mise en scène

Évidemment un lit.

Un lit au centre de la scène, ce lit qui fut sa propre scène où elle joua une immense partie de sa vie. Un lit comme un lieu de souffrance, mais aussi de délivrance… Un lieu d’enfantement… parfois avorté.
Mais un lit fantastique aussi d’où naîtront ses plus célèbres autoportraits, le berceau de sa
création, un lit métaphorique dont les baldaquins gigantesques permettront à l’actrice de s’y hisser peu à peu et de tenter une échappée belle,

Une poupée.

Comme un double schizophrénique sans cesse en contrepoint drolatique, rendra plus tendre ce personnage haut en couleur qu’elle s’inventa toute sa vie, pour masquer les failles terrifiantes d’une vie abîmée.

Pour l’actrice, recherche de vérité et d’authenticité pour le rôle bien sûr, mais aussi multiplicité des vecteurs d’expression, puisqu’il y aura le corps au centre du travail, et la voltige, mais aussi le chant.
Tout cela en vue de rendre le plus bel hommage à cet être multiple et unique que fut Frida Kahlo.
Unique et donc universelle.

“ L ’ Univers est un tout, personne n’est détaché de personne, personne ne lutte pour lui tout seul ”
Frida Kahlo


Salle des Thermes
Samedi 24 janvier - 21 heures
Tarifs : 8/10 euros

Portfolio

 

 

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?